Les textes intitulés " Bestiaire " ont été ecrits par des élèves de 6° à l'occasion d'une classe à PAC (Projet artistique et culturel).
Au cours d'ateliers d'écriture avec un poète (ici, Sophie BRAGANTI), ils ont travaillé sur le thème du bestiaire à partir d'exemples de textes d'auteurs et de textes de Sophie Braganti.

BESTIAIRE

BOULE DE POIL Floriane

Le chaton bien rond,
Se roule dans l'eau,
Il fait des bonds dans l'air,
Et des ronds dans l'eau.

Le chat à fouetter
Aujourd'hui roi d'un château
Joue avec les châtaignes.

Le chat châtain chatouille quelqu'un,
Il joue au chat et à la souris,
Le chaton porte un chapeau.

Tonton chaton avec moi,
C'est comme chien et chat.


LI COMME LIBERTE Adeline

La licorne ne mangeait pas le diable et ses cornes,
Ni les anges de la mer et leurs nageoires,
Même si les siens sont herbivores,
Elle ne goûterait jamais un lit de roses
Arrivé le soir,
La licorne enveloppe sa corne dans son lit.
L'aurore boréale se lève, le matin est arrivé.
Le lit du vent va à l'ouest,
Il faudrait qu'elle aille à l'est,
Pour revoir sa fleur fétiche,
Le liseron.
La licorne ne devrait goûter que de l'herbe ?`
Et pourquoi pas du liseron ?


LA VACHE QUI CRIE Léa

Tachée d'encre noire,
La vache se fâche,
M. Martin peau de lâche
Tond l'herbe du pré, quelle vache !
Elle a beau faire " meuh "
A tout bout de champ
M. Martin joue " la vache à roulettes "
Alors la vache crie :
" Au revoir, je vais me coucher,
je m'en vais donner mon lait. "


HYMNE A LA TORTUE Eric

Tortue
Toute d'écailles vêtue
Très têtue
Mais quelle vertu
Pour manger la laitue
Boire du petit jus
Et tout émue
Des œufs tu as pondu
Enterrés dans le sol moussu
Ils donneront de petites tortues
De petites tortues toutes d'écailles vêtues

JE MANGE, TU MANGES, ELLE MANGE Maryline

La souris se lève
Dans un lieu bien connu
Entourée de rêves et de fromage fondu.

Avec son sourire et ses grandes oreilles
Elle rit à la fenêtre, en mangeant des grains de riz farcis.

Dans la rue elle papote
Avec des souris qui grignotent
Dès le soir arrivé, devant sa cheminée
Elle s'endort en pensant au dîner qu'elle avait apprécié.

LA FOLIE DES PINGOUINS Florent

Le pingouin mange
De la confiture de coing dans son coin
Comme un sagouin
Il fume des joints.

Le pingouin n'est pas un saint
Car il est radin
Surtout à la Saint-Quentin où il peint
Et ce dès le petit matin.

Le pingouin ne valait rien
Alors il voulut se jeter dans un ravin
Sa mère ne mangea point
Quand elle apprit sa fin.


LA PIE VOLEUSE Lucie

La pie vole, vole à tire d'aile
Elle plane au-dessus de la ville
Se pose sur la cheminée
Quand tout à coup que voit-elle ?
Une guirlande argentée.
Un monde de paillettes et d'étoiles dorées.
Elle pique du bec, fait des pirouettes
Vole la guirlande, s'élance dans le bleu
Et atteint le firmament.

LE CLANDESTIN Maxime

Le sanglier est très chassé,
Pour en faire du sang-grillé,
Les cochons sont sang-liés avec les sangliers
Leurs amis de chantier.
Bon sang ! Sensas ! Ca y est ! Il y a échappé
Au petit salé !

Les écoliers l'appellent " sans-cahier "
Mais non ! répliquait-il " san-gli-er "
Les braconniers qui trafiquaient les dents du sanglier
Les lui avaient toutes retirées,
Ses belles dents toutes dorées
A la fin il n'avait plus d'identité
Il dut s'acheter un dentier.

METAMORPHOSES D'UNE TORTUE Géromine

La tortue mue
Très tendue
Elle tord, elle retord
Sans se détendre

Contrariée elle passe dans sa carapace
Contre toute sorte de rapace
Elle se casse
Donnez s'il vous plaît, un petit coin perdu
Pour notre amie la tortue

La tortue quand elle a tort
On la tue
On la pleure
On la mange
On la mange toute crue.


BIEN LUNE Géromine

Va-t-en mauvais temps
A partir d'aujourd'hui
Ne reviens plus ici
S'écrièrent les éclairs.

Soleil ! soleil ! on t'envoie un e-mail
Ne reviens qu'en criant
En sortant tes rayons.

Avec mon crayon jaune,
Sur mon dessin d'argent
Tu es là bien luné.
Nous n'allons pas te faire pleurer.

TOUT EST RENVERSANT Nicolas

Dans un monde
Se trouve un continent
Dans un continent
Se trouve une ferme
Dans cette ferme
Se trouve une poule
Dans cette poule
Se trouve un ventre
Dans ce ventre
Se trouve un œuf
Dans cet œuf
Se trouve une boule
Dans cette boule
Se trouve un poussin

Soudain le poussin renverse la boule
La boule renverse l'œuf
L'œuf renverse le ventre
Le ventre renverse la poule
La poule renverse la ferme
La ferme renverse le continent
Le continent renverse le monde.

Le monde renverse l'univers
L'univers renverse l'infini
Et l'infini ne renverse rien.


LE T-REX ET LA FOURMI Guillaume

Un T-Rex affamé
Fuit le pays hanté
Retrouva une fourmilière
Remplie de fourmis familières
Les mangea sans exception
Jusqu'à la dernière
Qui lui posa la question :
" Quel est le comble des combles ? "
Le tyrannosaure réfléchit,
Longtemps, tellement longtemps
Qu'il fut mangé par les harpies.
Moralité :
Ce n'est pas parce que l'on est fort et robuste
Qu'on est le roi du monde
Mais c'est par la ruse
Que l'on peut vaincre les plus immondes.

LE SPECTRE Guillaume

Fondant dans les ténèbres
A la mort, il hante les cimetières
Nie le soleil son ennemi
Toute l'ombre du monde, il la veut
O maudits soient le diable et ses descendants
Mais bénis pour sa chaleur
En faisant pleurer les enfants.

LA REINE DES AIRS Alison

Oh ! Grande aigle royale
Aux yeux si perçants,
Tu es si loyale
Avec tes serres puissantes,
Nous surveillants de ton œil noir,
Descends de ton aire par les airs,
Pour me voir.
Ne t'inquiète pas, je te protège car toi, mon amie,
Suivie de ton cortège,
Tu es si jolie avec tes petits.